cafi-header-congo-2016

La R. Congo réitère son engagement de plus haut niveau à CAFI

23 avril 2018 05:26:00

Le leadership du Premier Ministre et une coordination améliorée à la clef du succès du plan d’investissement.

S'est tenue une mission de CAFI à Brazzaville du 5 au 7 avril 2018, dont l'objectif était de poursuivre le dialogue avec le Gouvernement de la République du Congo sur :

  1. L’établissement d’un pilotage robuste et opérationnel au niveau de la Primature, avec a minima un ou deux conseiller(s), qui agira comme interlocuteur du Conseil d’Administration de CAFI ;
  2. La participation des ministères sectoriels clé liés à l’utilisation des terres, à la REDD+ et au climat et ce, à un niveau d’expertise idoine à même de faire directement rapport aux autorités compétentes.

La délégation, menée par les Ambassadeurs de France et de l’Union Européenne, s’est entretenue avec M. Clément Mouamba, Premier Ministre, Chef du Gouvernement, ainsi que les ministres en charge de l’Agriculture, Aménagement du Territoire, Economie Forestière, Environnement, et de conseillers auprès de la Présidence.

La mission a souligné le fait que CAFI souhaite accompagner la République du Congo dans ses efforts de diversification économique en l’ancrant sur une trajectoire d’économie verte. En alliant croissance économique et préservation du couvert forestier, cette vision à long terme permet de dépasser l’approche projets. Le Plan d’Investissement REDD+ fournit une première base de programme à étoffer en intégrant les grands objectifs de chacun des principaux secteurs concernés.

Une fois que le plan d’investissement sera endossé par le Conseil d’administration de CAFI, l’établissement d’un partenariat éventuel avec CAFI prendra forme dans la conclusion d’une Lettre d’Intention, fixant les engagements respectifs.

Les Ambassadeurs de France et de l’UE ont souligné le caractère politique de cette Lettre et l’importance qu'elle soit négociée et signée par la Primature en engageant les ministères en charge. Le Premier Ministre a indiqué la volonté du Gouvernement à assurer la bonne mise en œuvre de ses futurs engagements et l’importance, pour ce faire, de s’assigner des objectifs réalistes et opérationnels. Au-delà d’apports financiers, le Conseil de CAFI s’engagera quant à lui à renforcer les efforts de mobilisation des ressources publiques et privées et de coordination.

Du fait du caractère politique de la future Lettre d’Intention, l’Ambassadeur de France a rappelé que, conformément à la Déclaration signée en 2015, le pilotage de la mise en œuvre devait être conduit à haut niveau par une entité dotée d’un mandat transversal, afin que le suivi des engagements et les arbitrages éventuels puissent être effectués.

Les discussions visant à opérationnaliser ces principes se poursuivront au travers de la Primature, en collaboration, notamment, avec le Ministère de l’Economie forestière dont les capacités à mener des processus de consultation intersectoriels dans le cadre de REDD+ ou encore de l’APV-FLEGT ont été rappelées, ainsi qu’en consultation avec le Secrétariat de CAFI et la Banque Mondiale en sa qualité d’Agence de mise en oeuvre du don de préparation.

Éléments essentiels à la réussite :

  • Le Ministre de l’Aménagement a rappelé l’importance critique de l’aménagement du territoire pour une affectation et une utilisation durables des terres. M. le Ministre a mis en exergue l’articulation entre schéma national, schémas départementaux, plans locaux de développement et promotion du développement au niveau local..
  • Le Ministre d’Etat à l’Agriculture a rappelé sa vision du développement de l’agriculture vivrière et commerciale, pilier de la diversification économique du pays, en indiquant l’importance pour CAFI d’appuyer une vision de développement économique durable et pérenne du pays, allant au-delà de projets inscrits sur le court terme. Il a souligné la volonté du Gouvernement de développer un certain nombre de filières, notamment celles du cacao et du palmier, en orientant les investissements en savane.
  • La Ministre de l’Economie Forestière a mentionné l’importance que le ministère assure un appui administratif à la conduite des travaux menés par la Primature sur l’établissement de la structure de pilotage placée au sein de la Primature.
  • La Ministre du Tourisme et de l’Environnement, a indiqué l’importance d’une amélioration de la coordination entre secteurs, et d’une meilleure intégration et prise en compte des plans de développement nationaux et sectoriels. Elle a rappelé l’importance des agendas climat pour la Présidence au travers la mobilisation conduite sur les tourbières.

La mission CAFI remercie le Gouvernement pour sa volonté à œuvrer à une utilisation durable des terres, dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’Investissement REDD+, et entend poursuivre le dialogue en vue de la conclusion d’un cadre de partenariat et de sa mise en oeuvre.

Vous trouverez des informations sur le soutien de CAFI à la République du Congo ici.

Homepage Actualité République du Congo