woman cutting branch

A la COP23, les Ministres appellent à une action conjointe rapide face aux menaces grandissantes

 

Bonn, le 16 Novembre 2017: "une ambition ensemble, plus loin, plus vite" a été le mot d'ordre de la Conférence Climat ces deux dernières semaines (COP23). Cet appel visant à relancer l'action a été pris à coeur pendant l'évènement CAFI convenu par Nicolas Hulot, Ministre français de la Transition Ecologique et Solidaire. Face à une augmentation dramatique de la déforestation dans la région de l'Afrique centrale, Ministres des pays partenaires et bailleurs de CAFI se sont rassemblés pour refléter succès et challenges de l'initiative, et réfléchir à comment optimiser leurs efforts.

L'évènement a lancé un documentaire vidéo de 5 minutes "La Forêt de l'Afrique Centrale: notre avenir à tous" narré par la tête d'affiche hollywoodienne Djimon Hounsou en anglais et par un artiste gabonais en français. Le film, tourné au Gabon et en RDC, se concentre sur l'importance des forêts pour les populations locales - telles que la nourriture, les abris, les revenus - et pour le monde entier (parmi lesquels le climat, la biodiversité et la sécurité). Il rappelle les efforts mis en oeuvre par les pays partenaires de CAFI et se conclut par un appel conjoint à plus de collaboration et d'alignement, et un engagement de toutes les parties prenantes.

 

 

Nicolas Hulot a quelquepeu secoué le public, venu nombreux, avec ses remarques d'ouverture: "La soif de l'Humanité pour la terre peut être sans limite. La planète ne survivra pas à la perte de ses ressources forestières. Sans les forêts d'Afrique centrale, nous ne remplirons pas les accords de Paris". "Cette voie n'est pas la plus simple" a-t-il ajouté, "mais c'est la seule. Ne répétons pas les erreurs du passé. N'attendons pas qu'il soit trop tard pour agir".

 

 

 

Nicolas Hulot CAFI COP23
Gabon CAFI COP23

Egalement dévoué à l'action a été le Président du Gabon, représenté par son Secrétaire Général Guy Rossatanga. Rappelant les derniers chiffres alarmant présentés à l'aube de la CoP23, il a assuré que "le Gabon, à travers ses mandats du CAHOSCC (Comité des chefs d'Etat et de gouvernements africains sur les changements climatiques) et du AMCEN (Conférence des ministres pour l'Environnement), "n'épargnera aucun effort à mobiliser tous les acteurs pertinents pour contribuer au succès des Accords de Paris".

 

La France, qui accueillait l'évènement, succède à la Norvège pour la Présidence de CAFI, l'opportunité pour M.Vidal Helgesen, Ministre norvégien du Climat et de l'Environnement, de revenir sur les résultats atteints par CAFI ces deux dernières années. Il s'est notamment concentré sur le dialogue politique et l'engagement de haut niveau que CAFI a permis, traduits en accords ambitieux pris au travers des 2 Lettres d'Intention (RDC et Gabon). Il a souligné sept éléments essentiels pour que CAFI délivre des résultats, en précisant : "Une gouvernance renforcée est la clé du succès. La Norvège s'engage à être un partenaire crédible et de long terme des pays forestiers abordant ces défis de manière sérieuse." 

D'un geste symbolique, il a transmis la Déclaration de CAFI au Gouvernement français, et accueilli le "nouveau capitaine français du bateau CAFI".   

"La France est fière de soutenir CAFI et prendre la Présidence d'un partenariat, qui nous permet, ensemble, d'être les gardiens de la Forêt de l'Afrique Centrale", a répondu Nicolas Hulot. "Sous la nouvelle Présidence de la France, CAFI continuera à nourrir un dialogue politique de haut niveau en mobilisant des réseaux diplomatiques; des efforts pour mobiliser des ressources additionnelles et aligner les agendas de coopération, changer les perceptions sur la région", a ensuite expliqué Cyrille Pierre du Ministère de l'Europe et des Affaires Etrangères.

 

.

Hand over  CAFI COP 23 (1)
DRC MinFin CAFI COP 23

Pour la RDC, ce sont deux ministres qui sont intervenus. Le Ministre des Finances, président du Comité de Pilotage du Fonds National REDD+, a déclaré par message vidéo depuis Kinshasa: "Nous avons pris beaucoup d'engagement, notamment la réforme de l'aménagement du territoire etablissant nos forêts comme capital naturel qui ne peut être gâché." Nous sommes aussi conscients de l'importance critique à renforcer la gouvernance forestière et donc promouvoir efficacement la gestion durable de nos ressources". En terminant ces remarques à Bonn, le Ministre de l'Environnement a clarifié: "qu'il n'y aurait pas de levée du moratoire [sur les concessions forestières] jusqu'à ce que toutes les conditions du Decrét Présidentiel de 2005 soient remplies."

La représentante allemande Birgit Gerhardus a accueilli cette clarification, rappelant le besoin de participation des communautés locales et d'administrations locales et nationales renforcées.  

Pour clôre le panel gouvernemental, Grégoire Nkéoua de la République du Congo a présenté l'ébauche du Plan National d'Investissement REDD+, centré sur 5 axes stratégiques.

 

L'évènement s'est conclu avec un appel pour l'action des investisseurs responsables, lancé par Edit Kiss de Mirova-Althélia. Rappelant qu'il y a beaucoup d'opportunités non exploitées et d'efforts gouvernementaux pour atténuer les risques majeurs, elle a noté que l'"Un des plus gros goulots d'étranglement pour les investisseurs responsables en Afrique centrale est le pipeline de projets banquables." L'incubateur de CAFI, a -elle ajouté, serait un bon premier pas concret pour pallier à ce manque".

 

Althélia CAFI COP 23

Absents ? Il y en a encore.. le flux Twitter du @CAFISecretariat  

flyer CAFI COP 23 - FR

Programme 

Maitresse de cérémonie : Mme Mirey Atallah, conseillère principale, Fonds National REDD+ de la RDC

Première du film  

"La Forêt d'Afrique Centrale: notre avenir à tous"  

Segment ministériel

  • S.E.M Nicolas Hulot, Ministre français de la Transition Ecologique et Solidaire
  • S.E.M Vidar Helgesen, Ministre norvégien du Climat et de l'Environnement
  • S.E.M Guy Rossatanga Rignault, Secrétaire Général de la Présidence du Gabon
  • S.E.M Henri Yav Mulang, Ministre des Finances de la RDC
  • S.E.M Amy Ambatobe Nyongolo Ngolo, Ministre de l'Environnement et Développement Durable, RDC
  • M. Cyrille Pierre, Directeur du Développement Durable, Ministère français de l'Europe et des Affaires Etrangères
  • Mme Birgit Gerhardus, ‎Directrice Adjointe à l'Agriculture, Développement Rural, Sécurité Alimentaire et Forêts, Ministère Fédéral allemand à la Coopération Economique et au Développement
  • M. Grégoire Nkéoua, Conseiller, Ministère de l'Agriculture, Pêche et Forêt, République du Congo

Appel du secteur privé à l'action des investisseurs responsables

Mme Edit Kiss, Directrice des Opérations chez Mirova-Althelia

audience