Guinée équatoriale  

Aborder les moteurs de déforestation et dégradation forestière tout en avançant le développement durable 

« Le soutien de CAFI est une priorité pour notre Gouvernement : il s’aligne avec la politique de développement économique et social du plan « Horizon 2020 », qui reflète les engagements nationaux à la protection de l’environnement en général, et la conservation et la protection des forêts en particulier »

S.E. Eucario Bakale Angue Oyana, Ministre de l’Economie, de la Planification et des Investissements publics

 

Actualités  

En bref

 

Subvention préparatoire de CAFI

Approuvée par le CA de CAFI (Décision EB.2016.22) le 7 novembre 2016

1 million de dollars pour déveloper un Cadre National d'investissement REDD+

Ministère en charge Ministère de l'économie, de la planification et des investissements publics
Organisme de mise en oeuvre FAO
Transfert de fonds Voir le portail du MPTF à la page CAFI, sous "projects"
Statut Cadre national d'investissement en cours d'élaboration

Contexte et Avancées

EG-Drivers

Grâce à l'appui de CAFi avec le soutien de la FAO, les estimations du couvert foerstier de Guinée équatoriale sont maintenant de 2.5 millions d’hectares, représentant 93% du pays et 195 millions de tonnes de réserve de carbone.

Le taux de déforestation est estimé à 0.3% (87 000 ha/an), et la dégradation des forêts, quoique difficile à estimer, est estimàe à 0.9% (270 000 ha/an, due notamment à l’export vers l’Asie et l’Europe.  

Un financement préparatoire de CAFI pour élaborer le plan d’investissement REDD+

En novembre 2016 le Conseil d’administration de CAFI a accordé un financement de 1 million de dollars pour aider la Guinée équatoriale à élaborer un Plan national d’investissement REDD+ (PNI-REDD+) qui guidera et soutiendra les initiatives de multiples partenaires et secteurs impliqués. 

Ce plan sera élaboré au travers d’un processus consultatif; il aspirera à obtenir des résultats sur une grande échelle, et permettra la mobilisation et la coordination des sources de financement possibles (CAFI, GCF, FEM, FIP, fonds nationaux, etc.) sous un cadre unique.

Le résultat escompté sera un PNI-REDD+:

Le PNI-REDD+ inclura des projets pilotes, dont les cadres de mise en oeuvre, concepts et options stratégiques seront testés au niveau sous-national avant de les appliquer au niveau national.

Leadership et responsabilités

 

La préparation du PNI-REDD+ est dirigée par le Ministère de l’Economie, de la Planification et des Investissements publics, qui assure la coordination entre plusieurs départements ministériels et promeut l’approbation au plus haut niveau du gouvernement.

Le Ministère préside un Comité interministériel qui supervise la préparation du plan et se réunit régulièremement. Celui comprend 10 départements ministériels.  

Des données et information actualisées sur les moteurs

L’analyse des moteurs de déforestation et de dégradation de la forêt pour la période 2004-2014 a été achevée et validée en 2017. Cette étude renseignera le processus national REDD+, en soutenant la prise de décisions et la planification des futures politiques de développement socio-économique, la gestion des terres et des ressources naturelles. Elle guidera en outre les investissements visant à réduire les émissions et l’impact sur les forêts. Cette étude comprend une analyse documentaire ; une analyse qualitative obtenue à l’issue d’un processus de consultation (plus de 530 personnes) ; une analyse quantitative, notamment basée sur la télédétection et l'échantillonnage sur le terrain.  

Communications et consultations

Une vaste consultation et des activités de proximité ont été menées en relation avec la REDD+. Les autorités publiques nationales et provinciales, les chefs de file, les professionnels des médias et des hommes et des femmes de communautés rurales ont pu être touchés par l’intermédiaire des moyens suivants :

•   l’élaboration d’un plan de consultation REDD+ et une stratégie de communication ;

•   l’élaboration d’un plan d’action en faveur de l’égalité des sexes pour la REDD+ ;

•   deux ateliers sur les forêts, le climat et la REDD+ à l’intention des journalistes et des spécialistes de la communication ;

•   la distribution d’articles de communication/visibilité : 5000 prospectus, 4000 affiches, 350 tee-shirts, gilets et casquettes.

•   une large couverture médiatique sous forme de 14 communiqués de presse internationaux et nationaux[1], ainsi que de reportages télévisés et radiophoniques ;

•   la réalisation d’une vidéo sur la REDD+ destinée à la télévision nationale (https://youtu.be/sfpCJHElRuQ), expliquant les concepts de changement climatique et l’importance de la REDD+.


 

[1] http://www.fao.org/guinea-ecuatorial/noticias, http://www.fao.org/africa/news and http://www.fao.org/forestry/news

Documents clefs


thumbnail

Document de programme - Développement du PNI-REDD+ de la Guinée équatoriale

Télécharger
thumbnail

Fiche d'information EG 2017

Novembre 2017

Télécharger
thumbnail

Présentation du plan Horizon 2020

Télécharger

Décisions du Conseil d'administration de CAFI spécifiques à la Guinée Equatoriale