CAFI et le secteur forestier en RDC : les faits et notre position

Ces derniers mois, un certain nombre d'ONGs internationales, dont la Fondation du Royaume Uni pour la Forêt tropicale (Rainforest Foundation UK), ont publiquement interpellé CAFI et ses bailleurs sur une proposition de programme portant sur la gestion durable des forêts en RDC, proposition développée en réponse à un appel public à manifestation d'intérêt, publié ici en Novembre 2016.  

CAFI est convaincue que le dialogue avec les ONGs internationales est nécessaire, et déterminée à continuer les échanges constructifs avec elles. Les défis de la RDC, et de la région d'Afrique centrale dans son ensemble, sont en effet bien trop complexes pour une seule initiative. 

Cependant, certaines informations ayant circulé mé-représentent la réalité. 

Un communiqué (en anglais) "Rainforest Foundation UK misleads the public about the international community's efforts to preserve Congo's forests" (la Fondation du Royaume Uni pour la Forêt tropicale trompe le public sur les efforts de la communauté internationale visant à préserver les forêts du Congo") a été posté sur le site du Ministère norvégien du Climat et de l'Environnement, le bailleur principal de CAFI, le 13 juillet 2017.  

Dans un effort de continuer à ancrer le dialogue dans les faits démontrés, une note, intitulée "Complexe et nuancé : le contexte de la foresterie et de la perte de couvert forestier en RDC" a été produite. Une foire aux questions (en anglais ici), mise à jour régulièrement, est également disponible.   

Nous invitons les personnes intéressées à consulter ces documents, et à contacter CAFI par le biais de son Secrétariat à [email protected]