EG Horizonte

La Guinée équatoriale lance son Plan National d'investissement REDD+

 

Ce lancement souligne à nouveau l'engagement politique du pays à concilier la préservation de ses forêts, l'action pour le climat et la diversification et croissance économiques

 

21 juillet 2020 - Sous l'impulsion du ministère des finances, de l'économie et de la planification et du ministère de l'agriculture, de l'élevage, des forêts et de l'environnement, la Guinée équatoriale a officiellement lancé son Plan National d'investissement REDD+ (PNIREDD+) dans le cadre de son plan national de développement durable pour 2020-2035, en présence virtuelle (entre autres hauts dignitaires) de l'ambassadeur de France à Malabo, du vice-ministre de l'environnement et de la Secrétaire d'État au plan. 

 

Le PNI REDD+, élaboré avec le financement du CAFI et le soutien de la FAO, est un outil de mobilisation et de coordination des initiatives et des financements qui vise à améliorer la gestion des terres et des forêts et réduire les émissions liées à l'utilisation des terres.

 

Ce plan contribue à la réorientation du modèle de développement national du pays vers une voie plus durable, dans laquelle le développement économique et la conservation des ressources naturelles sont des objectifs conciliables, même dans un contexte de défis multiples tels que la  longue pèriode de récession que le pays traverse et la pandémie de COVID19.

 

La Guinée équatoriale se trouve à un tournant unique et un moment de pleine mutation : le pays définit actuellement son nouveau Plan national de développement durable 2020-2035 (PNDS 2035). Pour la première fois, la durabilité environnementale et le développement territorial figurent parmi ses domaines prioritaires. Il existe de fortes synergies entre le PNDS 2035 et le PNI REDD+. Ces plans partagent en effet une vision commune de la durabilité et de la gestion des terres, avec une attention particulière à la participation active des parties prenantes ainsi qu'à l'équité sociale et à l'égalité des sexes. (Ce dernier point n'est pas surprenant si l'on considère que le programme financé par le CAFI pour développer le PIN REDD+ a été l'un des rares à recevoir une note complète dans l'évaluation du genre récemment entreprise).  

 

Dans sa Stratégie Nationale REDD+, la Guinée équatoriale s'est engagée à maintenir son couvert forestier à son niveau de 2014, soit 93 % de son territoire, et à réduire de moitié son taux de dégradation des forêts à 0,45 %. Ce PNI-REDD détaille les moyens et les actions nécessaires pour réaliser cette vision, et démontre comment les forêts peuvent être un élément clé du cheminement du pays vers un développement durable et vert. Le PNI-REDD+ comprend des programmes d'investissement au niveau national portant sur l'aménagement du territoire, l'agriculture, la sylviculture, l'exploitation minière, l'énergie, la construction et la gouvernance ; ainsi que des programmes d'investissement locaux dans la province du Litoral, la municipalité de Niefang, la province de KieNtem, l'île de Bioko et l'île d'Annobon.

 

"Le pays s'oriente vers un modèle de développement durable. Nous devons maintenant nous concentrer sur la création sans être destructeurs. Le processus de transformation actuel vers la durabilité est une expression claire de l'engagement élevé et du leadership politique du pays, qui nécessite également un soutien international" - a indiqué Mariluz Eseng Osa, secrétaire d'État à la planification et au développement territorial.

 

Le PNI-REDD+ a été élaboré sur la base de plusieurs études, notamment l'"Analyse historique de la déforestation et de la dégradation des forêts 2004-2014" (2019), l'"Étude sur les facteurs de déforestation et de dégradation des forêts 2004-2014" (2019) et la stratégie nationale REDD+ (2019). Elle est également issue d'un processus de planification hautement participatif qui a rassemblé plus de 450 personnes, dont des représentants du gouvernement, de la société civile, du secteur privé, des institutions universitaires et de recherche et des communautés rurales. Toutes les parties prenantes seront appelées à soutenir la future mise en œuvre du PNI REDD+. 

 

Cet article a été adapté d'un article publié sur le site de la FAO ici.

thumbnail

Stratégie nationale REDD+

7 février 2019

Télécharger
thumbnail

Plan National d'Investment REDD+ (en espagnol)

Juillet 2020

Télécharger