Transparence

Renforcer la transparence et l'intégrité de CAFI

7 octobre 2020 07:14:00

La réforme opérationnelle entreprise par CAFI bénéficie des recommandations d'un nouveau rapport de Transparency International

Tweet this

GENÈVE, 7 octobre 2020 - La révision des procédures opérationnelles de CAFI a débuté au début de l'année 2020, et vient de recevoir de précieuses recommandations d'un nouveau rapport de Transparency International (TI). Reconnaissant le travail accompli en matière de transparence et d'intégrité tout en identifiant les domaines à améliorer, le rapport publié aujourd'hui par TI apporte une contribution utile au processus.

2020 est une année de changement. En effet, suite à la prolongation de son mandat jusqu'en 2027, CAFI a entamé une révision majeure de ses procédures internes pour plus d'efficacité, d'intérgité et de transparence. Ces révisions sont basées sur plusieurs évaluations menées cette année, notamment l'évaluation à mi-parcours du fonds CAFI et la mise à jour de la vérification indépendante des jalons de la lettre d'intention avec la RDC.

Plusieurs recommandations du rapport de Transparency International sont conformes aux objectifs de CAFI d'accroître la transparence - déjà considérée dans le rapport comme "supérieure à la moyenne" - et d'accroitre sa redevabilité - en particulier en ce qui concerne les mécanismes de plainte et l'inclusion des parties prenantes. Ces recommandations peuvent être mises en œuvre dans un délai relativement court. D'autres recommandations concernent les informations financières et les informations sur les projets qui sont déjà disponibles dans les documents officiels publiés sur les sites web du CAFI ou du MPTF, mais leur l'accessibilité pourra être améliorée.

Certaines des recommandations de Transparence Internationale doivent tenir compte des spécificités de CAFI par rapport à d'autres initiatives - par exemple, lorsqu'elles concernent les procédures des organsations de mise en oeuvre, procédures décidées par leurs propres structures de gouvernance et non par le Conseil d'adminsitration de CAFI. En outre, au-delà du fait que CAFI soit un fonds pour le climat, que TI a donc évalué sur la base d'une méthodologie développée pour de tels instruments, CAFI est également une plateforme de coordination et de dialogue politique de haut niveau. Les accords intergouvernementaux du CAFI sont approuvés au plus haut niveau politique, y compris par les chefs d'État. En tant que tel, CAFI utilise des structures de gouvernance différentes des autres fonds climatiques, stuctures qui permettent la négociation et l'approbation d'accords politiques qui appuient et pérénnisent les impacts des programmes financés.

CAFI accorde une grande importance à l'engagement significatif de toutes les parties prenantes. C'est pourquoi CAFI encourage ses gouvernements partenaires à dialoguer avec leurs citoyens au niveau national pour renforcer les processus démocratiques nationaux, au lieu d'essayer de les remplacer au sein de ses propres organes de gouvernance.

"Le rapport de TI arrive à point nommé, car il souligne les progrès que nous avons réalisés ces dernières années et jette les bases d'une plus grande auto-évaluation au cours de notre propre période d'examen. Il renforce notre détermination et nos efforts pour toujours plus de transparence, d'intégrité et de responsabilité. Nous le devons à nos donateurs, à nos partenaires, et surtout aux bénéficiaires de nos programmes qui visent à protéger les forêts d'Afrique centrale et à ralentir le changement climatique", conclut Berta Pesti, cheffe du secrétariat de CAFI.

 

Les forêts tropicales d'Afrique centrale sont la clé d'un avenir plus frais pour tous. L'objectif de CAFI est de mettre en évidence et de préserver leur valeur pour atténuer le changement climatique, réduire la pauvreté et contribuer au développement durable. Avec actuellement une capitalisation de 350 millions de dollars US et 23 programmes, CAFI allie la coordination multi-donateurs, le dialogue politique de haut niveau et des investissements ambitieux sur le terrain pour lutter contre la perte de forêts. CAFI soutient les structures nationales de coordination pour que les populations rurales, les secteurs et les ministères concernés puissent trouver ensemble leurs propres solutions pour combiner la protection des forêts et augmenter les revenus de manière durable.

Pour des interviews, veuillez contacter : [email protected]

Suivez nous sur Twitter @CAFISecretariat

Homepage Actualité