EB 17 article photo

Résultats en 2020 et perspectives - 17e réunion du Conseil d'administration

7 décembre 2020 12:08:00

Évaluer les progrès et tracer la voie pour la nouvelle phase de CAFI

Pour la troisième fois cette année, plus de 80 personnes - donateurs, pays partenaires, agences et experts techniques - se sont réunies virtuellement du 9 au 13 novembre pour la 17e réunion du Conseil d'administration de CAFI. Parmi les points forts de cette réunion, citons

Contributions de nouveaux donateurs

Au niveau du Fonds, de nouvelles contributions substantielles ont été reçues cette année de la Norvège, des Pays-Bas et de l'Allemagne, portant la capitalisation du Fonds à près de 500 millions, l'objectif que s'était fixé CAFI en 2015. Ces contributions permettra  à CAFI d'intensifier ses efforts avec tous ses pays partenaires.

Résultats

Sur la base des documents de programme, on estime que les programmes actuellement financés par CAFI en RDC et au Gabon devraient permettre de réduire les émissions de CO2 à la hauteur d'au moins 75 millions de tonnes.

Le Gabon a pu soumettre ses estimations pour 2016 et 2017 qui, si elles sont vérifiées de manière indépendante, permettront d'obtenir des paiements basés sur les résultats de la part de CAFI sur la base de l'accord historique signé l'année dernière. Le Gabon a également présenté la manière dont ces paiements seraient utilisés dans les nouvelles activités prévues pour réduire davantage les émissions dans les secteurs des forêts et de l'utilisation des terres et améliorer les moyens de subsistance des populations rurales et urbaines.

Partenariat et progrès des programmes

Les membres du conseil d'administration et les représentants du gouvernement de la RDC ont tenu d'importantes discussions en vue d'un nouvel accord de partenariat de dix ans - notamment sur la manière d'aligner les priorités dans les secteurs de la forêt, de l'utilisation des terres et de l'agriculture, entre autres, avec la contribution nationale déterminée (CND) de la RDC et les objectifs de développement durable.

La République du Congo a présenté ses nouvelles structures de coordination gouvernementale qui garantiront la participation et l'appropriation nationales dans le suivi et la mise en œuvre des programmes. Un nouveau programme approuvé et financé par CAFI soutiendra ces efforts, ainsi qu'un programme sur les études d'impact environnemental et social pour préparer une meilleure protection des forêts dans des domaines principaux tels que les secteurs forestier et agricole.

Les progrès ont également été partagés sur les pays partenaires qui en sont à des stades plus précoces de leur partenariat avec CAFI, mais qui ont fait preuve d'un engagement politique croissant en faveur de la préservation des forêts au cours des derniers mois :

  • Le Conseil d'administration a approuvé une nouvelle allocation de fonds pour aider la République centrafricaine à élaborer une lettre d'intention qui sera ouverte pour le travail de programmation dans le pays.
  • Une mission conjointe du PFBC et CAFI, effectuée au début de l'année au Cameroun, a renforcé les relations avec plusieurs ministères et a rétabli l'intérêt politique pour un futur partenariat CAFI/Cameroun.
  • Une cartographie des acteurs potentiels pour soutenir le dialogue politique en cours en Guinée équatoriale et entreprendre des études de faisabilité a été mandatée pour continuer à explorer les options d'intérêt mutuel.

Efforts pour améliorer les opérations et la transparence

Cette 17e réunion a permis de conclure les discussions opérationnelles et de faire avancer les programmes en cours d'élaboration, jetant ainsi les bases d'investissements et de dialogues politiques continus et plus ambitieux.

CAFI entre maintenant dans sa deuxième phase, avec une prolongation jusqu'en 2027.  À la lumière de ces éléments, le Conseil d'administration a examiné de nouvelles mesures visant à accroître la transparence et la responsabilité au sein du fonds fiduciaire et entre CAFI et ses agences partenaires, un processus facilité par le récent rapport de Transparency International et l'évaluation à mi-parcours du CAFI qui sera bientôt publiée. Outre un certain nombre de changements opérationnels pris en compte dans les termes de référence révisés de CAFI, les changements comprennent déja

  • Une déclaration de conflit d'intérêt de tous les participants au CA de CAFI avant chaque réunion
  • Un engagement à adopter une politique de lutte contre la corruption, la fraude et l'exploitation sexuelle dans le cadre de CAFI
  • Un rapport public du rapport des réunions du CA publié sur le site web de CAFI.

Synergies

En plus du travail conjoint avec le PFBC mentionné ci-dessus, une discussion avec l'Initiative pour la restauration des paysages forestiers africains (AFR-100), un effort mené par les pays pour restaurer 100 millions d'hectares de terres en Afrique d'ici 2030, a fait naître de nouvelles idées sur la manière d'accroître les synergies avec les programmes de l'AFR-100 pour aider les pays à transformer leurs promesses de restauration en résultats sur le terrain.

 

La prochaine réunion du Conseil d'administration aura lieu en avril 2021.

 

Homepage Actualité Evénement Articles