GAbon_ANPN-1050-700

Un Plan d’investissement national pour promouvoir le Développement Vert

Le Gouvernement du Gabon et CAFI partagent l’idée que les forêts et leur utilisation, conservation et bon fonctionnement sur le long terme représentent un réel potentiel de développement holistique sobre en carbone. Le Gabon s’est engagé dans un processus de développement durable et « vert », stratégique et de haut niveau. L’approche plurisectorielle du développement durable que le pays a adoptée reflète la théorie du changement de CAFI.

Le Gabon s’engage à réduire de 50% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2025, dont plus de 60% proviennent des changements d’affectation des terres et de la forêt.

 

Optimiser et adopter le plan national d’affectation des terres  

 


Le Plan national d’affectation des terres (PNAT) constitue un pilier de la stratégie de développement durable du Gabon, consacrée dans le Plan stratégique Gabon émergent en 2012. Il est aussi la réponse du Gabon à l’atteinte de ses engagements climat et à la réduction des risques futurs de déforestation et dégradation forestière. Le PNAT compte en effet parmi les trois mesures phares, pour atteindre les objectifs ambitieux que s’est fixés le pays dans le cadre de sa Contribution Nationale Déterminée.

Le PNAT sera élaboré sur la base d’informations robustes alliées à un processus pluri-ministériel inclusif. Une attention particulière sera accordée à une cartographie participative de l’utilisation des ressources par les communautés locales, aux consultations du public et à la participation à la planification de l’utilisation des terres, ainsi qu’à l’optimisation de l’affectation des terres pour l’agro-industrie et les petits exploitants, conformément à l’INDC du Gabon.

Dans la lignée du Plan National Climat élaboré en 2012 sous l’impulsion de la Présidence, le PNAT constitue une étape critique pour le pays, lui permettant de renforcer la cohérence et de mieux utiliser les différents outils dont le Gabon s’est doté ces dernières années telles que la Loi sur le développement durable en 2014, ou la politique relative à la «Gestion des impacts environnementaux et sociaux de la production d’huile de palme » formulée en 2015 et en cours de révision par le Ministère de l’Agriculture, soumettant notamment l’ensemble de la filière à la certification RSPO.

 

Un système de surveillance des ressources naturelles et des forêts

 

Le Gabon estime qu’il est nécessaire de renforcer l’outil dont il dispose en vue d’assurer le suivi des engagements pris de façon transparente, à savoir le Système national d’observation des ressources naturelles et des forêts (SNORF), dont la vocation est par ailleurs régionale. Il s’agit donc du second volet soumis à l’appui du CAFI dans le cadre de son partenariat avec le Gabon. L’achèvement du SNORF permettra un suivi efficace de l’UTCF et la production de données essentielles au processus d’élaboration du PNAT et à la vérification des engagements de réductions des émissions de GES du Gabon. Ainsi le suivi satellitaire de la déforestation et la dégradation forestière constituera un outil essentiel permettant de renforcer l’application de la loi, en alertant les agents de terrain sur la conduite d’activités illégales.  

L'objectif du SNORF sera de permettre de surveiller simultanément:

  1. la santé des écosystèmes forestiers
  2. la diversité de la flore et de la faune
  3. les prestations de services des écosystèmes (séquestration du carbone, biodiversité et sécurité alimentaire)

Cela afin d’évaluer les impacts de décisions relatives au changement climatique et à la planification de l’utilisation des terres pour chacune de ces variables.  

 

thumbnail

Cadre National d'investissement du Gabon

Juin 2017

Télécharger